Editorial

Pour relire ces derniers mois

Mgr François Fonlupt nous a écrit son message de Pentecôte comme point d’étape pour « retirer des enseignements et des fruits de cette période, pour nous demander à quelle nouveauté nous sommes appelés pour vivre de manière plus juste, plus humaine, plus spirituelle et ecclésiale ».

Pour télécharger son message, cliquer sur : bit.ly/message-pentecote

7 pages à lire en intégralité et dont voici en extrait quelques questions, pour que nous partagions nos réponses en équipe, en relais :

• Que garderons-nous de l’expérience (…) ?

• Quels fruits pouvons-nous en tirer ?

• Bien plus, quelle responsabilité nous incombe ?

• A travers quels échanges, dialogues, lectures, réflexions… avons-nous cherché à comprendre (…) ce que nous sommes en train de vivre ?

• Quelles ont été (…) les ressources (…) pour passer cette étape de manière féconde ?

• Comment avons-nous vécu ces jours, dans la réflexion, la méditation, la prière ? Pour nous croyants : Qu’est-ce que Dieu vient nous dire  à travers ces événements ?

• Quel rapport nouveau au temps, à l’espace, aux autres ?

• Que nous faut-il inventer si nous voulons tenir compte de ces événements ? Sur le plan de la relation aux autres, sur le plan de la sobriété, sur celui du défi écologique ?

• Comment faire pour que ce que nous avons ‘subi’, ne nous fasse pas perdre des richesses nouvelles entrevues ?

• Qu’est ce qui a évolué dans mon rapport à Dieu, à la création, aux autres, à moi-même ou dans mon mode de vie ?

• Quelles sont les activités dont j’ai été privé par le confinement ?

• Quelles sont celles que je souhaite reprendre et développer ?

• Quelles sont celles que je ne souhaite pas voir reprendre et se développer ? Pourquoi ?

• A quoi ai-je accepté de renoncer à cause des mesures sanitaires ?

• Y-a-t-il des choses qui m’inspirent pour mettre à l’œuvre une transition écologique juste ?

• Y-a-t-il une ou des choses qui m’auraient semblé impossibles il y a 5 ans et que j’ose envisager aujourd’hui ?

 

Pour célébrer la messe à l’église de Capdenac

Suite aux propositions des évêques de Fran­ce : bit.ly/regles-messe-a, des consignes de l’État : bit.ly/regles-messe-b, et du diocèse : bit.ly/regles-messe-c, voici nos consignes :
Masque obligatoire (venir avec le vôtre ; le cas échéant, il y a quelques mas­ques jetables).
Désinfection hydro-alcoolique (venir avec son flacon ; le cas échéant, l’équipe d’accueil en a pour désinfecter vos mains à l’entrée).
Distanciation d’1,2 m : un banc sur 2 ; places marquées X (ou XX près de l’allée centrale, où couples ou familles peuvent rester proches). L’église peut alors accueillir jusqu’à 100 fidèles.
Déplacement à sens unique :
[1] entrer par la porte principale (ouest).
[2] rejoindre les bancs par les bas-côtés gauche [2.1] ou droit [2.2].
[3] communion : s’insérer dans une seule file dans l’ordre : a- avant-gauche, b- arrière-gau­che, c- arrière-droit, d- avant droit ; 2 lieux de communion (côté gauche) ©.
[4] quê­te (panier ®), sortir côté rue Victor Noir.
[5] rejoindre en silence le parvis de l’église pour oraison, annonces et bénédiction finale.
bit.ly/regles-messe-d

Prochaines messes

Sam. 6 juin 18h30 : Ambeyrac
Dim. 7 juin 9h : Saint Loup (en extérieur)
10h30 : Capdenac / report des intentions du 15/3 : Jacques Lanneau (anniv.) ; Pierre Jackimowecz ; Marie-Thérèse Moulin ; familles Rossignol-Rispat, Dandine-Demathieu ; professions de foi (reportées à l’automne) ; Fernand & Hélène Thémines, Suzanne Bach ; familles Latapie-Barsagol, Pons-Rozières ; intention particulière
Mar. 9, Ven. 12 juin 17h30 : Capdenac
Sam. 13 juin 18h30 : Asprières
Dim. 14 juin 10h30 : Capdenac /  messe présidée par le p. Sylvain Konan ; report des intentions du 22/3 : Joseph Bach et son fils, Marthe et Lucien Fréjaville ; 1ères communions reportées à l’automne
Après la messe du 14/6 10h30 : apéritif et repas partagé avec les prêtres de Decazeville

Du 1/6 au 30/10, messe du samedi soir à 18h30 (au lieu de 18h le reste de l’année)

Beaucoup d’intentions de messe ont été offer­tes pour les dimanches du confinement. La messe y a certes été célébrée mais sans as­sis­tance des fidèles. Nous reportons ces inten­tions aux prochaines messes, dé­ca­lées de 12 semaines (sauf exception, par exemple pour rejoindre un « petit » clocher lors d’une messe du samedi soir). Ainsi, les intentions du 15/3 sont reportées au 7/6, celles du 22/3 au 14/6 etc. Merci de contacter la paroisse si une autre da­te convient mieux.

Restez prudents

Depuis le 11 mai, incrustée sur les écrans de télévision, l’injonction « Restez à la maison » est devenue « Restez prudents » : on est ainsi passé du confinement dedans chez soi, à la prudence partout dehors… du repli sur soi à la mère de toutes les vertus… du respect de l’autorité à la responsabilité individuelle. Or, si la première suppose la verticalité indiscutable d’une hiérarchie qui ruisselle de haut en bas, la seconde n’existe que par la grâce d’un alter ego et elle est parfaitement horizontale : tel Zorro, masqué, casqué, ganté, l’Autre est arrivé sur son cheval blanc, individu non plus seul, isolé mais semblable à soi et à bien d’autres. L’individualisme, qui s’apparentait à l’égoïsme, devient ainsi solidarité responsable de et avec autrui. Le confinement aurait donc permis de découvrir l’altérité comme une nouvelle fraternité ! Avec des mots différents et un brin de provoc, Matthieu, l’évangéliste patron des banquiers et comptables, le publicain méprisé pourtant promu, ne dit pas autre chose : « Va d’abord te réconcilier avec ton frère… alors seulement tu viendras présenter ton offrande ! ». Le frère, notamment le mal aimé, serait-il plus important que Dieu lui-même ? En effet, la brebis perdue vaut autant que les 99 autres, pourtant bien sages. Malgré la rancœur du frère aîné, lui aussi bien sage, le fils prodigue, repentant, reçoit le pardon sans condition de son père. En fait, tout comme l’esprit prévaut sur la lettre, la relation à l’autre prime sur le rite, le culte, la loi ; ou, du moins la liturgie n’a de sens que si elle est en cohérence avec la place de chacun dans le monde, au milieu des autres. Dé-confinons-nous donc sans peur et sans reproche, ensemble, en Église, laquelle a vocation à se réformer : ni s’étioler dans des lieux étriqués où, sous prétexte de le protéger et le maintenir dans son caractère sacré, on mettrait Dieu sous le boisseau, n’éclairant que quelques ouailles, orphelines de pasteurs, auto-proclamées gardiennes du temple ; ni se diluer dans de trop grands rassemblements où la plus forte voix, même la plus contestable, indiquerait le chemin, même le plus périlleux… bref, elle ne doit rechercher ni la qualité, ni la quantité mais la liberté et l’authenticité, revêtues de prudence, autrement dit, retrouver l’esprit des catacombes, celui des premiers temps de l’Église. Il souffle déjà, cet esprit, plus ou moins clandestinement, qui tente de résorber les dernières scléroses de la religion : sa terminologie, sa pratique et sa foi même de plus en plus raillées, voire sacrifiées sur l’autel de la laïcité… La Croix concluait récemment : « Plutôt que de se battre pour dé-confiner les messes, ne vaudrait-il pas mieux se battre pour dé-confiner Dieu lui-même et le sortir d’églises parfois trop fermées ? » (I. de Gaulmyn). Car enfin, Dieu ne s’impose à personne : Il est tout et partout, et particulièrement parmi les petits, les exclus, les pêcheurs… parmi les autres, ceux que l’on aime et ceux que l’on n’aime pas… Et on n’a pas besoin de Le chercher loin, très loin, à l’autre bout de la planète : de même que le confinement nous a appris la proximité, le consommer local, le circuit court, ayons la divine prudence de déceler en nous, à côté de nous, l’autre, le frère avec qui il est bon et essentiel de se réconcilier.

Michèle Barnabé
(le 27/05/2020)

Autres annonces paroissiales

Célébration vidéo collaborative

Dimanche 14 juin, 10h30 en même temps que la messe est célébrée à l’église de Capdenac, la paroisse dif­fusera (en différé) sur sa chaîne You­Tube bit.ly/ndod-youtube la messe de la fête du Saint Sacre­ment. Les équipes de KT en préparent une partie. Pour y participer vous aussi, n’hé­sitez pas à proposer vos talents, en parti­culier mu­sicaux, photos et vi­déos avant le 12 juin, avec wetransfer.com pour envo­yer vos fichiers à notredameoltdiege@gmail.com.
Rdv pour plus de précision à l’une des visio-con­férences sur Zoom à 18h les samedis & diman­ches : bit.ly/ndod-visio

Exemple d’une telle célébration : la messe de l’Ascension par les Scouts et Guides de Fran­ce (12, 46, 81) : bit.ly/sgdf-ascension

Quête paroissiale

Merci encore pour vos dons sur la platefor­me de quête en ligne ! Cf. flashcode à gauche ou lien : bit.ly/ndod-quete

Denier de l’Église

Merci pour vos dons finançant le diocèse (prêtres, permanents et services diocésains) ! Cf. flashcode à droite ou lien : bit.ly/denier-2020

Visio-conférence paroissiale

Partage d’Évangile (mer. 14h), café-théo ou philo (sam. 14h), groupe bi­blique (hebdo. 20h30 / jeunes pros).
Pour cela, il faut un ordi avec webcam & inter­net : bit.ly/ndod-visio ; ou sur smartphone l’ap­pli zoom ; re­join­dre la réu­nion n° 609-536-1579. Mot de passe 123456