Magie des lieux…

Pour répondre aux jeunes pèlerins à Taizé la semaine dernière (une trentaine d’aveyronnais, une soixantaine de tarnais, trois cars de toulousains, des bretons, des monferrandais, ainsi que des allemands, des belges, des américains…) à qui Taizé et la qualité des relations les uns avec les autres, manquent…

– Ramène nous à Taizé !

– C’est promis pour la première semaine des vacances de février 2011 ! Mais j’espère que tu auras compris que Taizé est plus qu’un lieu, car le lieu lui-même ne paye pas de mine. C’est aussi plus qu’un rassemblement de jeunes, car entre les festivals, concerts, fêtes, soirées etc… il y a plein d’autres manières de se rassembler entre jeunes. Taizé, c’est surtout l’apprentissage d’une disposition du coeur, le fait de se donner une pause et du silence pour s’ouvrir à la Parole de Dieu. Le mystère est que cette disposition rend plus facile de s’ouvrir aux autres… Il ne dépend alors que de toi de poursuivre l’expérience, ici et maintenant.

– Oui ! Tu sais ce genre d’expérience vaut vraiment le coup d’être vécu. Pour moi, ça a été une façon de me rapprocher de Dieu, ça a été aussi l’occasion de faire de nombreuses rencontres merveilleuses, de comprendre certaines choses sur la vie et surtout que notre vie à Rodez n’est que superficielle, ça m’a aussi appris à plus me tourner vers les autres et être à leur écoute ! Je veux y repartir !!

– Attention à l’enthousiasme débordant… qui peut être suivi de déprime. Tout l’art est de transposer dans l’ordinaire ce qu’on a découvert d’extraordinaire. Non pas d’opposer un lieu à un autre, un temps à un autre, mais de « voir Dieu en toutes choses ». Autrement dit, de découvrir que ce que Dieu donne dans telles circonstances favorables, il continue de le donner partout et toujours, y compris dans des circonstances moins favorables. C’est tout un art, mais c’est celui du bonheur. Sans quoi, on fera dépendre notre bonheur des seules circonstances…

– C’est pas facile de retrouver à Rodez toutes ces choses si merveilleuses que nous avions trouvées là-bas… !

Un post sur facebook pour essayer encore de répondre…

La « magie » de Taizé ? ou de Lourdes avec l’Hospitalité, ou des JMJ etc…

Ces lieux permettent une expérience : se tourner ensemble vers Notre Père raccourcit le chemin pour se découvrir frères. Si ce sont des lieux privilégiés, extraordinaires, pour apprendre cela, Dieu étant fidèle à ses dons, aucun lieu, fût-il le plus ordinaire, n’est contre-indiqué pour vivre cette double ouverture du coeur vers Lui et vers les autres.

C’est là le christianisme le plus basique, l’incarnation, la révélation et la présence de l’extraordinaire (l’absolu de Dieu) dans l’ordinaire (l’humanité du Christ).

Pas de nostalgie donc, mais des choix à poser au quotidien, dans le prolongement ordinaire de l’expérience que l’on vient de vivre ! Se donner chaque jour un temps de silence, d’écoute de la Parole de Dieu, de prière, se rendre disponible aux rencontres offertes chaque jour, participer avec d’autres à la vie de l’Eglise… C’est d’ailleurs de ces réalités basiques dont vivent les frères de Taizé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *