Question(s) de discernement…

50′ d’une conférence sur le discernement, donnée aux équipiers Notre-Dame du diocèse de Montpellier (5 février 2011), à partir des questions et de la prière suivantes :

Que faire ?
Recul pour prendre une décision, réussir vs rater, liberté (que puis-je faire ?) / simple évaluation des possibles

Qu’est-ce que je veux faire ?
Indécision, marque de la conscience (+ vs instinct) / une étape à surmonter, avec 3 écueils possibles (abstention, activisme, volontarisme)

Que dois-je faire ?
Peser le pour et le contre, + vs -, bonheur vs malheur (Dt 30), devoir (double sens : fait et droit) / solitude, subjectivisme, question indépendante de la présence d’autrui et du monde

Que dois-je faire de bien ?
Bien vs mal, devoir moral, prise en considération d’un ordre objectif / morale du devoir (kantien vs catholique), conflits de valeurs (sauf cas d’interdits moraux, impossibilité de faire reposer une décision libre sur un calcul du pour et du contre, y compris moral)

Que dois-je faire en tant que chrétien ? 
« Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » (Mc 10,17), conseil, effort de former ma conscience grâce à l’expérience d’autrui, de la tradition de l’Eglise, enjeu existentiel et spirituel, rapport à l’éternité / devoir, faire, avoir… je, ma (le moi au centre, non relation, non évangélique) ; réponse de Jésus a/s « bon maître » (relativité à Dieu)

Seigneur, que veux-tu que je fasse ?
Relation, confiance, foi en Dieu qui s’intéresse à l’homme, qui veut avoir besoin de l’homme, qui attend quelque chose de moi, vocation / hétéronomie, prédestination absolue, volonté de Dieu différente, obscure, « âme soeur »…, idolâtrie de la bonne décision : discernement  comme recherche de lumière supérieure, Dieu au service de mon discernement, peur de se tromper, primat du faire (vs amour inconditionnel de Dieu : le bon larron… ; commandements de Dieu en forme de promesse, loi donnée à Israël, pour donner à l’homme la possibilité d’inventer une réponse d’amour au don gratuit de Dieu…

Seigneur, que ta volonté soit faite !
Abandon, confiance d’un enfant à l’égard de son Père, désencombré du souci de bien faire, mais qui suppose tout le positif de ce qui précède, sinon, lâcheté, démission, refus de la décision, de la responsabilité, de sa liberté

 

Prière du « Suscipe » (Saint Ignace de Loyola)
Prends, Seigneur et reçois, toute ma liberté,
ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté ;
Tout ce que j’ai et possède,
c’est Toi qui me l’as donné :
à Toi, Seigneur, je le rends.
Tout est à Toi, disposes-en
selon Ton entière volonté.
Donne-moi, ton amour et ta grâce :
c’est assez pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *