Lectio Divina

« Le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (Jn 14,26) nous dit le Christ.

L’Esprit Saint, ce défenseur, au sens d’avocat (paracletos dans le texte grec de l’évangile), ou ce souffleur, au sens de celui qui aide à la récitation d’un texte appris par coeur (paraclita), est le grand enseignant par qui la parole biblique lue, entendue ou méditée, donne au croyant accès au tout du Christ, et par suite à Dieu qui se révèle en lui.

L’étonnant est alors non pas que Dieu se révèle en Jésus-Christ, mais que le Christ se dise dans le langage humain si imprécis, si ambigu ; que l’infini se dise dans le fini ; que quelques mots, pages, livres bibliques… et l’Esprit Saint suffisent pour nous faire rencontrer le Christ ! C’est ce qui motive moines et moniales à donner tous les jours tant de temps à la Lectio Divina, la lecture priante de la Bible… Et nous qui négligeons cette source à notre portée…

Voici alors un petit conseil de lecture : commencez par l’Evangile selon Saint Luc – c’est en le lisant en entier que je suis redevenu chrétien – puis les Actes des Apôtres, et découvrez-y, goûtez-y l’action de l’Esprit Saint !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *