Une question de regard

Voici quelques textes et photos (issues de dpchallenge, un excellent site de photos de concours) sur « le regard », en complément du message de Carême de Benoît XVI, et qui ont servi de support à un temps de partage entre lycéens et étudiants…

Être compris

Lumière dans la prisonAppel à l'aideAide

Parmi les accusés de l’affaire d’Outreau, plusieurs de ceux qui ont été innocentés ont trouvé soutien et réconfort en des lieux inattendus. Témoignage : « Après avoir crié des mois, après m’être heurté à des murs, j’ai eu ce sentiment de n’être compris par personne, même pas écouté. Pour moi la justice s’est montrée non seulement aveugle mais aussi totalement sourde ! Le seul rayon de lumière dans ma nuit est venu d’où je l’attendais le moins : la prison. J’ai eu la chance d’être incarcéré dans une maison d’arrêt où j’ai rencontré des gens formidables ! Le Directeur, les surveillants m’ont aidé à vivre. Ils m’ont dit : si vous êtes innocent, tenez bon, vous verrez, la vérité éclatera au procès ! Là-bas je suis redevenu quelqu’un. Malgré ma colère encore aujourd’hui, je veux leur dire merci. Merci à ceux qui m’ont aidé, merci à ceux qui m’ont forcé à sortir de ma cellule, merci à ceux qui m’ont calmé lorsque j’avais la haine, merci à ceux qui m’ont regardé comme un homme. »

Devenir ce que l’on est

FamilleLe meilleur ?Ballons

Ronaldinho, joueur de Barça et de l’équipe nationale du Brésil, ballon d’or 2005, s’est confié dans une interview à un journaliste français. Les questions fusent entre les matchs européens à Barcelone et notamment contre Chelsea, et l’équipe du Brésil où il est titulaire indispensable : « Pour espérer aller loin en coupe du monde, il faut savoir respecter ses adversaires. Sans exception, il n’y a pas d’équipes faciles. Nous avons tous conscience que sans travail nous n’arriverons à rien. Nos joueurs possèdent un immense talent mais essaient de ne surtout pas écouter tout ce qui se dit autour de nous : que nous sommes les meilleurs… » Le journaliste : « On a l’impression que vous êtes toujours aussi heureux de jouer au football. Votre famille y-est elle pour quelque chose ? ». « La famille c’est très important. Tous les jours, tout le temps. Je ne vois pas pourquoi j’évoluerais dans le mauvais sens. Je suis tel que je suis. Et j’espère le rester encore très longtemps. »

Passer les frontières

Egalité-différenceDialogueMartyre

Marietta Santoro, la mère du prêtre italien assassiné en Turquie le 5 février dernier a demandé au ministre italien des Affaires étrangères de transmettre à la Turquie l’assurance de son pardon pour Ouzhan Akdin, le jeune musulman de 16 ans qui a tué son fils. Le p.Andrea Santoro était prêtre du diocèse de Rome mais « prêté » à l’Eglise de Turquie, au service de l’Evangile et des personnes marginalisées. Il était un ardent promoteur du dialogue entre chrétiens et musulmans, connu et apprécié pour son engagement social et sa disponibilité à l’écoute et au dialogue. Hikmet Akdin, le père d’Ouzhan a alors déclaré : « Je voudrais réunir suffisamment d’argent pour venir en Italie et baiser les mains de cette femme bonne et courageuse. » « J’ai appris, dit le père d’Ouzhan, que la mère du prêtre lui a pardonné. Je voudrais la rencontrer et lui baiser les mains en signe de gratitude. Sa bonté m’a bouleversé. Pour moi, un chrétien et un musulman sont deux hommes égaux, qui prient un Dieu différent ». (d’après l’agence de presse catholique Zenit)

Être apprécié pour soi-même

Appréciée pour soiComme un soleilMercedes-Benz

Chloé, 23 ans, est selon son patron une jeune fille « avenante et bien dans ses baskets ». Elle travaille à l’agence parisienne de Mercedes-Benz comme assistante de financement, embauchée en CDI en juin 2005 après un an de stage. Rien que de très banal, sauf que cette embauche relève d’un projet innovant de la part de l’entreprise, d’une démarche déterminée de la part de la direction qui a impliqué tout le personnel. Certains ont eu peur ou ont considéré qu’accueillir Chloé était trop lourd. De fait, Chloé est atteinte de trisomie 21. Pourtant, « elle nous a tous surpris » dit Annick, chef des ventes. « C’est un rayon de soleil. Elle pose des questions de bon sens. Elle nous permet de relativiser. Elle est toujours positive. Elle a conscience qu’elle est différente, mais cela ne la gène pas dans son rapport avec les autres. » A la question : quelle est votre fonction, Chloé répond : « J’assiste la conseillère en financement, je vérifie les dossiers de financement, je réponds au téléphone, j’accueille les clients, j’assiste aussi aux réunions avec les vendeurs, je suis la « reine des fax ». » Si on lui demande comment elle vit sa trisomie : « Chez Mercedes-Benz, je suis une fille normale. Je ne me sens pas jugée. Je veux que l’on m’apprécie pour moi. » (d’après un article de la fondation Jérôme Lejeune, repris par Zenit)

Accueillir Son regard

EnvolSeul contre tousAccusateursPéché

Au premier siècle de notre ère, dans la Palestine sous domination romaine, une femme est prise sur le fait en flagrant délit d’adultère. La Loi juive exige qu’elle soit exécutée, mais Rome interdit la peine de mort dans les tribunaux juifs. C’est l’occasion de piéger ce Jésus que les foules voient comme un nouveau prophète. Les docteurs de la loi traînent la femme et la jettent aux pieds de Jésus. Va-t-il rejeter la Loi juive, et contredire les règles de son peuple ? Ou va-t-il transgresser la Loi romaine et risquer d’être accusé devant les Romains ? Dans les deux cas, il se trouve en tort. Jésus fait alors appel… à la conscience de ses interlocuteurs : « Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter la pierre. » Sur cette réponse, tous s’en allaient l’un après l’autre, en commençant par les plus âgés, laissant Jésus seul avec la femme en face de lui. Il se redressa et lui demanda : « Femme, où sont-il donc ? Alors, personne ne t’a condamnée ? » Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *